SC OTTMARSHEIM VETERANS : site officiel du club de foot de OTTMARSHEIM - footeo

Porto-PSG : les notes du match

4 octobre 2012 - 10:01

Pour son premier gros test de la saison, le Paris Saint-Germain a été servi. Impressionnant de maîtrise pour son retour en Ligue des Champions face au Dinamo Kiev (4-1), le club de la capitale s’est clairement fait chahuter ce soir par Porto. Soumis à un pressing de tous les instants, les Rouge-et-Bleu ont affiché de grosses difficultés à répondre sur l’engagement physique. Avec un onze de départ où les principales nouveautés ont été les titularisations de Van der Wiel et Nenê, les hommes de Carlo Ancelotti ont été baladés.

Débordés dans l’entrejeu ainsi que sur le côté droit avec un Van der Wiel incapable de contenir Varela, les Parisiens ont très rapidement forcé Sirigu à se mettre au travail. Après dix minutes de jeu, l’Italien avait déjà réalisé trois arrêts (1e, 3e, 10e) et vu une tentative portista passer juste à côté de son but (4e). Dominé de la tête et des épaules, le PSG manque toutefois de réaliser deux gros coups par Ibrahimovic qui manque une tête seul face au but (11e) et dont l’aile de pigeon manque de lober Helton (20e). Deux tentatives qui, si elles avaient été concrétisées, auraient été un véritable hold-up, tant les Dragões ont multiplié les actions dangereuses en première période.

Avec un Moutinho à la baguette, les soldats de Pereira ont facilement pu approcher la surface de Sirigu, profitant de la désorganisation du trio Verratti-Matuidi-Chantôme et des nombreuses pertes de balle d’une défense francilienne obligée de se dégager à la va-vite. Résultat : Moutinho (17e), Rodriguez (28e) et Martinez (33e) ont une nouvelle fois causé des frayeurs à Sirigu. Malmenés derrière avec un Thiago Silva étonnamment fébrile, les Parisiens ont également été inexistants devant. Hormis les deux grosses occasions d’Ibra, le trio Nenê-Ménez-Ibrahimovic n’a quasiment jamais pu combiner. Titularisé à la place de Pastore, Nenê a reçu très peu de ballons et perdu presque tous ceux qu’il a eus. Sur son aile, Ménez s’est retrouvé trop esseulé, tandis qu’Ibra est souvent redescendu pour toucher le cuir. À la pause, les murs du vestiaire parisiens ont dû trembler.

Au retour des vestiaires, ceux qui espéraient une baisse de rythme dans le camp portugais ont été déçus. Deux minutes après le coup d’envoi, Rodriguez remettait le couvert même si sa frappe n’était pas cadrée (47e). Bousculé comme jamais pour la première fois de la saison, le PSG n’a que trop timidement répondu par une frappe non cadrée de Nenê (53e). Après rideau. Le seul autre fait de match à signaler côté francilien a été la sortie prématurée de Lavezzi, huit minutes après son entrée en jeu. Fou de rage, l’Argentin semble touché aux ischiojambiers. De leur côté, les coéquipiers du magnifique James Rodriguez ont continué d’appuyer là où le bât blesse, à savoir sur les côtés. Et sans un Sirigu qui a longtemps cru être l’homme du match, les tentatives du Colombien (59e), de Varela (60e) et d’Atsu (79e) auraient pu faire mouche. Car, malheureusement pour lui, le portier italien n’a fait que retarder l’échéance.

Sans arrêt sollicité par un Porto ayant fait 28 tirs dans ce match (contre 6 seulement pour Paris !), Sirigu a fini par s’incliner. Sur une perte de balle plein axe d’un Nenê fantomatique ce soir, Rodriguez reprend de volée côté droit une passe de Fernando et donne un avantage définitif et mérité à Porto. Impuissant durant toute la rencontre, le PSG a donc raté son premier gros test de la saison. Un couac qui fait mal à quatre jours d’un déplacement crucial à Marseille. Car si beaucoup de joueurs découvrent la Ligue des Champions, les mauvaises prestations de certains habitués (Silva, Maxwell, Ménez, Ibrahimovic) interpellent. Au classement de ce groupe A, Porto prend donc seul les commandes (6 pts). À égalité de points avec Kiev (3), Paris est redescendu sur terre.

Homme du match : J. Rodriguez (8) : grosse performance de la jeune pépite colombienne. Intenable sur son côté droit, il a semé la pagaille dans la défense parisienne à chacune de ses prises de balle. Présent au pressing, mobile, disponible et plusieurs fois dangereux, il a fini par trouver l’ouverture et tromper Sirigu sur une superbe reprise de l’intérieur du gauche qui ne laisse aucune chance au portier italien. Remplacé par Mangala en fin de match.

FC Porto :

- Helton (5) : malgré une relance hasardeuse qui aurait pu coûter l’ouverture du score à son équipe, il n’a quasiment rien eu à faire. Une bonne claquette sur une aile de pigeon géniale de Zlatan qui filait sous la barre, un arrêt sur une frappe trop molle de Lavezzi et c’est tout pour la soirée plus que tranquille du portier brésilien.

- Danilo (6,5) : très présent en début de match, il a multiplié les montées sur son côté droit et apporter le surnombre et le danger dans le camp parisien. Présent offensivement et solide au moment d’endiguer les rares vagues parisiennes, il a répondu présent même s’il a baissé de pied en fin de match.

- Maicon (6) : impérial dans les airs et souverain dans les duels, il a éteint Ménez et n’a souffert que sur quelques rares ballons dans le dos de la défense.

- Otamendi (6) : calme et serein, l’international argentin n’a pas vraiment souffert face à un Zlatan Ibrahimovic fantomatique et imprécis. Souverain de la tête, solide dans les duels et bon dans l’anticipation, il a rendu une copie propre.

- Alex Sandro (6) : de bonnes montées sur son côté gauche pour apporter le surnombre, des interventions défensives tranchantes, une belle technique balle au pied et au final une prestation sans fausse note.

- Fernando (6,5) : positionné devant la défense, il a réussi un excellent match à la récupération et gratté un nombre incalculable de ballons. Une bonne capacité à se projeter vers l’avant pour soutenir les offensives de son équipe, des transmissions précises et un soupçon d’agressivité qui lui vaut un avertissement pour une faute sur Ménez (45e).

- Lucho (6) : bon match de l’ancien joueur de l’OM qui a semblé très à son aise dans le système de Vitor Pereira. À son poste de prédilection derrière l’attaquant, il s’est montré très efficace au pressing, précis dans son jeu de passes et disponible pour ses partenaires.

- Moutinho (7) : très en vue ce soir, l’international portugais a éclairé le jeu des Dragons de toute sa classe. Dépositaire du jeu, il l’a bien orienté et a ouvert des brèches dans la défense parisienne. On peut lui reprocher toutefois un certain manque de réalisme puisqu’il aurait pu ouvrir le score d’entrée de match après un cafouillage de Verratti (4e) et a encore manqué le cadre dans la foulée (17e).

- Varela (7) : auteur d’un excellent début de match, il a mis le feu sur son côté gauche et fait vivre un calvaire à Van der Wiel. De bons débordements, des centres, des prises de risque, mais des duels perdus à la pelle face à Sirigu (60e). Remplacé par Atsu (74e) qui a tout de suite mis à mal la défense parisienne.

- J. Rodriguez (8) : voir ci-dessus.

- J. Martinez (6) : même s’il n’a pas souvent été servi, il a fait profiter son équipe de son jeu dos au but pour créer des décalages et a beaucoup décroché pour toucher des ballons. Solide, puissant et habile techniquement, il a manqué de justesse dans le dernier geste et est tombé sur un excellent Sakho qui s’est souvent retrouvé sur sa route.

PSG :

- Sirigu (7,5) : il a été le seul Parisien à la hauteur de l’événement. Sollicité dès la première minute, il a été laissé bien seul par une défense débordée de tous les côtés. Décisif, il a multiplié les arrêts décisifs (10e, 28e, 60e, 79e) dont un face à face avec Varela à dix minutes du terme de la rencontre. Mais l’Italien a vu tous ses efforts être réduits à néant sur la frappe de Rodriguez à la 83e.

- Van der Wiel (3) : préféré à Jallet un peu à la surprise générale, il a vécu une sale soirée. Sur son flanc droit, il a eu de grosses difficultés à défendre sur Varela, les actions dangereuses des portistas (3e, 4e, 33e, 60e) sont passées par son côté. Positionné très haut, il a multiplié les aller-retours en sprint pour tenter de rattraper de trop nombreux retards sur Varela. Remplacé par Jallet (62e).

- Silva (4) : pour son quatrième match avec Paris, le taulier de la défense rouge-et-bleu n’a pas chômé. Constamment sollicité, il a multiplié les interventions aériennes. Mais ce soir, il a surpris par une certaine fébrilité et de multiples mauvaises relances.

- Sakho (4) : à l’instar de son coéquipier brésilien, le capitaine du PSG a souvent dû mettre le pied en dernier recours pour contrer des attaquants portistas trop souvent présents dans sa surface. Pas forcément aidé par ses latéraux, il a pu compter sur les retours de Matuidi pour ne pas sombrer.

- Maxwell (3,5) : critiqué depuis le début de la saison, l’ancien Blaugrana n’a pas vraiment fait changer d’avis ses détracteurs. Souvent débordé par Rodriguez, il n’a pas eu d’impact offensif, ses montées généralement avortées avant même qu’un centre ne soit fait.

- Matuidi (4) : il a beaucoup couru ce soir, mais uniquement pour tenter d’endiguer les vagues d’attaques portistas. Obligé de venir couvrir un Maxwell débordé, il a délaissé l’axe du terrain, là où s’est souvent engouffré Moutinho. Également présent pour venir prêter main-forte à sa charnière centrale, il a fini par s’essouffler et n’a jamais su ressortir proprement un ballon.

- Chantôme (4) : à l’instar de Matuidi, il a beaucoup dézoné pour venir en aide à un Van der Wiel en grandes difficultés et positionné trop haut. Et comme son partenaire à la récupération, ses efforts ont rarement su contenir des Portistas en feu.

- Verratti (4) : encensé depuis le début de la saison, l’Italien a reçu une belle claque ce soir. Son manque d’agressivité a failli coûter cher à son équipe en début de match lorsqu’il se fait chiper le cuir dans sa surface (4e). Soumis à un pressing constant, il a joué trop compliqué, tentant trop souvent de sauter le milieu de terrain pour trouver Ibra le plus vite possible.

- Nenê (3) : titularisé en lieu et place de Pastore, le Brésilien n’a pas dû marquer des points. En effet hormis un bon centre qui a amené la première grosse occasion parisienne (11e), et une frappe hors cadre (53e), rien à signaler. Trop discret, il s’est fait manger sur le plan physique. Incapable de distribuer le jeu ou de conserver le ballon, c’est une de ses relances dans l’axe qui a été à l’origine du but encaissé par son équipe. Sale soirée.

- Ménez (3,5) : que dire du milieu offensif parisien ? Pas grand-chose. Mais pas vraiment parce qu’il a été mauvais. Avec une défense incapable de sortir des ballons proprement, il n’a quasiment rien eu à se mettre sous les dents. Bien maîtrisé et trop souvent esseulé, il a traversé cette rencontre de manière assez transparente. Remplacé par Lavezzi (73e) qui n’est pas resté longtemps sur la pelouse puisqu’il a dû céder sa place à Pastore à la 81e touché aux ischiojambiers.

- Ibrahimovic (3,5) : comme ses partenaires d’attaque, le Suédois a vécu une soirée cauchemardesque. Quasiment jamais mis en situation de tir, il a souvent décroché pour toucher le cuir. Mais si un Ménez n’a pas eu l’opportunité de se distinguer, Ibra a clairement gâché les deux seules très grosses occasions du PSG (11e, 20e).

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Mario Bonicalzi a signé le livre d'or plus de 3 ans
SCO vient de remporter le trophée 500000 visites plus de 4 ans
ET USP a signé le livre d'or plus de 4 ans
2 tour challenge transfrontalier plus de 5 ans
FC Folgensbourg - SCO plus de 5 ans
Galerie du 09/06/2013 : nouvelles photos plus de 5 ans
sc ottmarsheim - vétérans / Sundhouse et sc ottmarsheim - vétérans / Bad Krozingen plus de 5 ans
FC Folgensbourg / sc ottmarsheim - vétérans et sc ottmarsheim - vétérans / FC Merxheim : résumés des matchs plus de 5 ans
sc ottmarsheim : nouveau joueur plus de 5 ans
sc ottmarsheim - vétérans / ST Croix En Plaine : résumé du match plus de 5 ans
FC Illfurth / sc ottmarsheim - vétérans : résumé du match plus de 5 ans
Turk - Freiburg / sc ottmarsheim - vétérans et FC Habsheim / sc ottmarsheim - vétérans : résumés des matchs plus de 5 ans
SCO - Andolsheim et David plus de 5 ans
Galerie du 13/04/2013 : nouvelles photos plus de 5 ans